dimanche 30 juillet 2017

Michigan


Après une dizaine de jours à Miami, nous nous sommes envolés pour le Michigan où Mimi et Grandpa avaient hâte de voir d'Amaury. Nous sommes tout au nord des Etats-Unis, parfois plus au nord que certaines région du Canada. Le climat est clément et frais, (voir froid en soirée), et la proximité du lac Michigan rend la région particulièrement agréable. Aux plantations de houblon (la bière étant la boisson numéro un locale) se succèdent les petites fermes de campagne et les vignobles. Je n'ai encore pas goûté les vins locaux, mais compte bien en trouver l'occasion dans la semaine qu'il nous reste ici. Les vignes qui résistent au froid semble être l'apanage du coin, et je m'attends à trouver des vins de glace (icewine) et des petits rieslings comme en Alsace. Du reste, les pommiers et les cerisiers font partie du décor et nous arrivons à peine tard ou bien trop tôt pour en déguster les fruits. Amaury a découvert les joies des parcs pour enfants. Le toboggan et la balançoire continuent d'être ses activités favorites. Logan et moi avons fait plus de trente miles en vélo hier (des vélos à assistance électrique, très pratiques pour des non-sportifs comme moi !) pour rejoindre la petite ville de Suttons Bay. Nous sommes basé à Traverse City, où le festival de films d'auteurs bat son plein cette semaine. C'est aussi (pour la petite anecdote) la ville où a été tournée le film pour adolescents American Pie 2. Le lac est splendide, aux couleurs dignes de beaux atolls du Pacifique, mais l'eau est froide. Nous n'avons d'ailleurs pas tenté de baignade ici, qui semble moins tentante que l'eau de Miami à plus de trente degrés. Il nous reste encore plusieurs jours à profiter de ce beau climat, de la famille, et des spécialités locales. Alors profitons, car la rentrée semble arriver à vitesse grand V... 

vendredi 14 juillet 2017

De retour à Miami


La fin du séjour en France est passée à la vitesse de la lumière. Quelques jours à Paris (sans enfant), suivis d'une semaine en famille, sont passés plus vite que prévu. Les derniers jours, nous avons fait le plein de mets introuvables à Miami (ou à prix d'or). Foie gras truffé, mille-feuille, vins de Bourgogne, joue de boeuf, côte de boeuf, et autres délicatesses du palais nous ont rempli l'estomac. Le dernier jour, les bagages ont été fait soigneusement, histoire de rentabiliser la place et le poids des valises. Chocolat français, crème de marron, vin de paille, macvin et autres bricoles sont venus boucher les trous restants. Le voyage s'est passé sans encombres, mais a été tout simplement interminable. Je dirais en toute honnêteté qu'un bébé de quinze mois remuant y est sans doute pour quelque chose... Dix-neuf heures après avoir quitté le Jura, nous avons retrouvé avec grand plaisir notre maison. Le décalage horaire, normalement plus "facile" dans ce sens là, a été assez rude. Amaury s'est réveillé (pour la journée) à trois heures du matin le premier jour (les yeux piquent dans ces cas là), puis cinq heures le deuxième jour (ce qui reste trop matinal à mon goût, en toute franchise). Et comme il dort très peu en journée, son papa et moi-même avons eu peu de temps pour récupérer. Nous sommes encore en train actuellement de travailler à son réveil, qui serait (soyons fou et optimiste !) idéal après six heures du matin. Reste à le tenir éveillé le soir, ce qui n'est pas évident vu l'énergie qu'il dépense dans la journée. Alors nous reprenons notre routine américaine. La semaine prochaine, il retourne à la crèche, tandis que je vais suivre un cours intensif d'espagnol. Puis, fin Juillet, nous nous envolerons pour le Michigan, où Mimi et Grandpa nous attendent avec impatience. L'été se poursuit, sous une chaleur étouffante, et il sera appréciable de sortir du climat floridien pendant quelques jours...