mardi 3 mai 2011

Le pourboire aux Etats-Unis

 Il n'est pas obligatoire, mais de bon goût, voire même socialement indispensable, de donner un pourboire aux personnes qui nous fournissent un service. Les français ont cette malheureuse réputation d'une radinerie sans vergogne, et la différence culturelle est ici bien palpable. Ainsi, bien souvent les établissements tels que les restaurants n'incluent pas le service dans l'addition, ce qui conduit à ajouter au moins 15 à 20 % de la somme comme pourboire (et comme salaire pour le serveur. Inutile de rappeler que ce dernier n'est pas payé beaucoup, parfois le pourboire ne constitue parfois que  la seule véritable rémunération qu'il reçoit). Où donne-t-on un pourboire ? A vrai dire à peu près partout, dans chaque bar, restaurant, salon de thé, salon de manucure, chez le coiffeur, au portier de l'hôtel, aux femmes de chambre... C'est une vieille pratique qui a progressivement presque disparu en France, mais qui est toujours d'actualité aux Etats-Unis. Bon nombre de français, après un séjour touristique, se plaignent d'avoir dû payer trop de pourboire, tout le temps et partout. Il faut savoir que c'est une histoire de savoir vivre, et de respect des cultures.Voyager c'est savoir s'adapter à d'autres cultures, accepter changer ses habitudes, et découvrir des modes de vie parfois très différents de ce que l'on connaît. J'ai pourtant connu une désagréable expérience liée à ce fameux pourboire. Expatriée avertie de cette différence culturelle, j'avais toujours pensé que le tip était réservé aux bars et aux restaurants. Que nenni ! En oubliant de payer le pourboire du coiffeur, j'ai compris que je faisais une monumentale erreur. La première, en ne décryptant pas les signaux non verbaux de la coiffeuse qui s'attendait  bien sûr à ce supplément d'argent. La seconde, en donnant un pourboire faible, correspondant à peu près à dix pour cents de la coupe de cheveux, ce qui paraît plus que radin pour les Etats-Unis, surtout quand le service est de bonne qualité. Certains diront que ça peut être inconfortable de se sentir "obligé" de payer lorsque le prix affiché est inférieur. Mais je préfère voir les choses comme une habitude à prendre, le respect d'une autre culture, et une adaptation sociale qui permet de "se faire bien voir", et d'être appréciée en tant qu'expatriée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)