© Elise Connors 2019. All Rights Reserved Worldwide.

Droits d'auteur : L'intégralité de ce blog est la propriété de son auteure. Toute reproduction, partielle ou totale, ne peut se faire sans son accord écrit préalable. Le délit de plagiat ou contrefaçon expose à trois ans d'emprisonnement et 300 000 euros d'amende (article L335-2 du code de la propriété intellectuelle)

dimanche 1 septembre 2019

L'ouragan Dorian

Les prévisions de Jeudi (qui ne sont fort heureusement plus d'actualité)
Bien qu'étant à des milliers de kilomètres, il est pourtant facile de s'inquiéter pour la Floride et les ouragans qui peuvent s'y abattre. Cette semaine, l'ouragan Dorian est attendu à proximité des côtes, et sa trajectoire est encore incertaine. Initialement très inquiétante, elle n'a fait que d'évoluer au fur et à mesure des jours, et le scénario catastrophe s'est peu à peu atténué. Nos amis, voisins et collègues sont toujours à Miami, et ils se sont préparés au pire. Les stations services ont été prises d'assaut, l'état de Floride a décrété l'état d'urgence et les habitants se sont rués sur les magasins pour amasser des vivres et de l'eau pour 7 jours. Petit-à-petit, la mégalopole de Miami s'est prise à espérer échapper à ce monstre de catégorie 4, attendu tellement lent (4 miles par heure) qu'il pourrait submerger d'eau et de vent la région entière. Miami est pratiquement au niveau de la mer, de même que toute la Floride du Sud qui n'a aucune élévation. Entre les prévisions de jeudi, totalement inquiétantes, et celle d'aujourd'hui, un monde d'écart se dessine. La trajectoire est maintenant prévue au ras des côtes, mais pas sur les terres floridiennes. Dorian pourrait ainsi remonter plus au nord en direction de la Caroline du Nord et ne causer que des dégâts dans la région de Palm Beach, une heure au nord de Miami. Dans tous les cas, nous restons pendus aux prévisions météorologiques du National Hurricane Center, avec des mises à jour toutes les 6 heures qui peuvent changer très rapidement. De leur côté, nos locataires ont préparé la maison, rentré une partie du mobilier de jardin, et prévu de quoi tenir sans eau, vivres et électricité pendant une semaine. La maison a aussi a un toit neuf et des fenêtre anti-ouragans, qui n'ont jamais été réellement mis à l'épreuve. Le dernier ouragan dévastateur dans la région était Andrew en 1992, et il avait à l'époque détruit la Floride du Sud et emporté des milliers de maison à quelques kilomètres de chez nous. Et nous croisons les doigts pour que cet aléa climatique ne touche personne sur son passage et qu'il aille se perde dans l'Atlantique d'ici quelques jours...

Les prévisions d'aujourd'hui, moins inquiétantes mais à surveiller de près

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)