samedi 22 janvier 2011

Et un aller pour New-York, un !

Mon billet d'avion est acheté ! Je partirai, si tout va bien, le 19 Février de Genève. Les choses sérieuses commencent enfin. Le prix était (presque) raisonnable, et la date a été bien sûre choisie en fonction du visa. Elle correspond à 10 jours après l'interview à Paris, et donc le timing s'annonce parfait. La théorie veut que l'on reçoive par chronopost le visa sous "quatre à dix jours". La pratique observe plutôt que le visa est déja prêt le jour de l'interview, et qu'il est posté le soir même ou le lendemain du rendez-vous. Mon départ correspond à un samedi, histoire que Logan puisse venir me chercher en personne à Newark (un peu plus romantique que si ce sont mes beaux parents qui viennent !). Au final, comme un aller-retour coûtait approximativement le quart du prix d'un aller simple, j'ai opté pour "un faux retour" début mars, qui je n'utiliserai pas.
J'avoue que je suis un peu stressée à l'idée de cette interview, non pas à cause des questions que l'on pourrait me poser mais plutôt à cause d'éventuels papiers qu'il faudrait fournir. Normalement, ils ont entre leurs mains tous les documents nécessaires à la délivrance de mon immigrant visa. Mais je sais qu'en pratique il arrive que certains de ces documents, envoyés plusieurs mois auparavant, soient périmés et qu'il faille en fournir de nouveaux. Je ne prends aucun risque : j'emporte avec moi toute cette paperasse, remise à jour (notamment le certificat de mariage, l'acte de naissance, et le casier judiciaire, qui sont datés de la mi-janvier) et quelques autres documents que l'on ne me demandera sans doute pas, mais que je préfère avoir avec moi histoire de me rassurer.
J'ai pris un rendez-vous pour ma visite médicale le lundi 7 Février, soit l'avant-veille de l'interview. Je vais voir un médecin dans le 16ème qui est spécialisé dans ce check-up complet pour le compte de l'ambassade américaine de Paris. Au programme : un interrogatoire en règle, une radio des poumons, un contrôle des vaccins, et une prise de sang.
L'impatience grandit...et ma valise se remplit petit à petit.

6 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je découvre ton blog (en tapant sur Google: orthophoniste français USA) et je dois dire que je l'ai trouvé très sympa et très bien écrit !
    Je suis ortho moi-même, expatriée à Detroit où j'ai suivi mon mari. Mais les choses ont été beaucoup plus simples pour nous car c'est l'employeur de mon mari qui s'est occupé de beaucoup de choses. Nous n'avons eu "que" les 3 tonnes de papiers à remplir (combien d'arbres coupés ???) et notre rdv pour le visa s'est fait au Consulat américain du Luxembourg car nous habitions en France mais à moins de 30 km de la frontière luxembourgeoise.
    Bon courage à toi pour la suite, alors !
    Anne-Laure

    RépondreSupprimer
  2. Wahou ! Quelle chance d'avoir un soutien dans cette galère de paperasse ! Je suis ravie de voir qu'il existe des "collègues" expatriés. Comment ça se passe niveau boulot ? Tu as pu faire valider ton diplôme pour bosser en tant qu'ortho ?
    (c'est un sujet qui me passionne en ce moment !)
    Merci !
    élise

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement, je n'ai pas trouvé de renseignements "officiels" mais si j'en crois ce que j'ai trouvé sur Internet, il faut repasser tes diplômes ici... Donc beaucoup de temps et d'argent... Je n'avais, à vrai dire, pas envisagé de travailler pendant ces 2 ans d'expatriation mais l'école française du coin, sachant que j'étais ortho, m'a contacté. Apparemment, des parents chercheraient une ortho française... Je rendrai donc peut-être quelques services mais je ne désire pas vraiment bosser ! C'est sympa aussi de se faire entretenir ;) !!! Et puis nos deux enfants ne vont à l'école (américaine) que le matin, ça ne me laisse pas beaucoup de temps libre !
    Bref. Si dans le coin où tu vas il y a une école française, tu peux peut-être la contacter. Ou, encore d'après les renseignements trouvés sur le Net, tu peux acheter une licence de profession libérale pour pouvoir exercer. Mais les patients ne seront pas remboursés.
    Désolée, tu vois, je ne peux pas beaucoup t'aider ! Tout cela est nouveau pour moi également ! J'ai juste l'avantage par rapport à toi d'être déjà de l'autre côté de l'Atlantique !!!
    Allez, bon courage !
    Anne-Laure

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces quelques infos ! A vrai dire comme je vais être une expatriée "à vie", je vais faire tout ce que je peux pour travailler là-bas et être orthophoniste. La démarche s'annonce difficile, et ambitieuse (car il n'y a pas de français dans la petite ville de Pennsylvanie centrale où nous allons)mais je m'y accroche pour l'instant. Je monte un dossier d'évaluation de mon diplôme pour le soumettre à l'ASHA, on verra bien ce que ça donne.
    Bonne continuation !
    Elise

    RépondreSupprimer
  5. Parles-tu déjà anglais ? Si tu restes là-bas à vie, c'est clair qu'il faut faire reconnaître ton diplôme. Et devenir une ortho américaine... Ici, je trouve que les orthos semblent plus connus et reconnus qu'en France. J'ai été très étonnée d'entendre le médecin de Gabrielle Giffords (la députée blessée dans la fusillade de Tucson) parler longuement de ses séances d'orthophonie devant un parterre de médias. Il en parlait très bien et était très informé, pas comme la majorité de nos médecins français qui n'ont qu'une vague et obscure idée de notre boulot, la plupart du temps !
    Bon, donc tu n'en as pas encore terminé avec les papiers ! Tiens bon, ça en vaut le coup !
    Les Etats-Unis sont un pays fascinant à bien des égards... Mais je trouve qu'on se sent encore plus solide en n'oubliant pas nos racines françaises ! a permet parfois de prendre du recul !
    Belle aventure à toi !
    Anne-Laure

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ces encouragements, je vais effectivement tout faire pour que mon diplôme soit reconnu là-bas.
    Je parle (moyennement) anglais, et il va vraiment falloir que je m'améliore si je veux exercer.
    En tout cas je suis vraiment ravie de voir que mon blog n'est pas lu que par mes amis !
    Elise

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)