lundi 3 janvier 2011

Un départ difficile

Logan est parti ce matin de Genève. Ca a été un véritable crève-coeur que de l'accompagner à l'aéroport, de le voir partir tandis que moi je reste ici, contrainte et forcée. Nous avons été bêtes de penser que nous aurions des nouvelles du NVC pendant la semaine entre Noël et le jour de l'an, mais notre espoir à chacun a été contagieux et s'est renforcé mutuellement. Seulement, bien sûr, il n'y a toujours pas de date de départ prévue, et le dossier n'est toujours pas à Paris.
Que dire de plus ? Il n'y a rien à ajouter à tout ce qui a été écrit précédemment. Désillusions et attente sans fin sont au programme, sans que j'aie le moindre pouvoir pour changer ça.
Je savais que ce serait difficile, mais je n'avais pas réalisé à quel point.

1 commentaire:

  1. Je ne peux que trop imaginer ce que tu ressens ma petite soeur chérie, si tu savais comme je partage ta tristesse. Je savais que ça allait être encore pire après qu'il soit venu ces quelques jours; mais les nouvelles seront rapides et bonnes, j'en suis convaincue, garde le cap, et lâche rien.
    C'est une sale période mais après ça, que du bonheur.

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)