mercredi 5 février 2014

Un blanc manteau


Il a neigé, beaucoup. Suffisamment pour que les écoles ferment et que l'Université prenne un jour de congé. Peu de voitures circulent ce matin, les rues sont d'un calme plat et seul le bruit des pelles à neige grattant le pavé retentit. Tout est recouvert d'une couche cotonneuse, un bon foot de poudreuse recouvert d'une couche de glace en surface. Je me suis réveillée avec bonheur sur cette journée de congé, en me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire. Bosser quand même, cela va de soi. Car si un aller-retour à la fac m'est économisé, il n'en reste pas moins que le cours tumultueux de mes activités universitaires persistent. Pas de répit, donc. Je profite de ce temps pour travailler sur mon projet de recherche qui va bien m'occuper prochainement. Et si l'hiver finissait bientôt ?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)