jeudi 2 octobre 2014

La foire de Bloomsburg



Après trois ans en Pennsylvanie, j'ai finalement eu l'occasion de me rendre à la foire annuelle de Bloomsburg, événement marquant pour cette petite bourgade de campagne, qui accueille pas moins de 400 000 visiteurs chaque année. C'est une énorme machinerie bien rodée, où d'immenses parkings succèdent à d'immenses stands d'expositions, à l'extérieur ou dans des pavillons couverts. Des milliers d'animaux y sont présentés chaque année, des bovidés aux gallinacés. La foire est connue pour ses spécialités alimentaires, riches en gras et en sucre, fortement déconseillées aux personnes au régime, et hautement additives pour une petite frenchie comme moi. Il est possible d'acheter et de consommer absolument tout et n'importe quoi frit dans l'huile. J'ai bien dit absolument tout. Des légumes, aux cornichons, et aux gâteaux, tout peut être trempé dans un genre de pâte à beignet et frit dans de l'huile bouillante. J'ai eu l'occasion de déguster, parmi d'autres, des Oreo Cookies frits (une tuerie !), des Twix frits (avec un caramel coulant et tiède à l'intérieur....), des macaronis au fromage frits, des bretzels chauds d'inspiration allemande (faits à la main et cuits sous mes yeux), des pancakes à la pomme de terre (un litre d'huile dans chaque pancake environ), et d'autres spécialités plus traditionnelles mais tout aussi intéressantes (les pierogies, genre de raviolis d'origine polonaise fourrés à la purée de pomme de terre, et toutes les spécialités grillées/fumées au barbecue). Inutile de préciser que mon estomac a eu bien du mal à assimiler tous ces délices, mais que le jeu en a valu la chandelle. Rien de tel qu'un cookie frit pour saturer son foie, le tout accompagné d'un petit tour à pied du côté de la fête foraine, auprès du stand des légumes géants, des concours de tables dressées, des concours de bouquets, de plantes, et d'autres bizarreries en tous genres. Plus qu'un bon moment, cette foire a été une véritable découverte culturelle, où j'ai pu poser un regard mi-amusé, mi-circonspect sur la Pennsylvanie centrale. Mon orgie hépatique, qui était plutôt exceptionnelle pour moi, s'est révélé une habitude quotidienne pour bon nombre de mes collègues locaux. Certains mangent ces trucs tous les jours et à chaque repas. Il va falloir m'y faire : rien n'égalera jamais la bonne bouffe à la française, pas même ces infâmes/délicieux Twix frits qui laisse un petit gout sucré dans la bouche et les doigts gras et collants. Mais faute de mieux, je m'en contente, car gourmande un jour, gourmande toujours....

Les fameux Pierogies

Oreo frit

Macaronis au fromage frits

Une banane congelée trempée dans le chocolat

Les Twix frits !

Les Bretzels faits à la main

Les pancakes à la pomme de terre

La plus grosse citrouille de la foire, 1036 pounds soit près de 921 kilos !


2 commentaires:

N'hésitez pas à me laisser des commentaires! J'y répondrai dès que possible :-)